webmaster: Jean-Luc Staub

webmaster: Jean-Luc Staub
cercle-louis.sadoul@orange.fr

Sorties du Cercle



Sortie du Cercle à Charmes & Thaon

Le fil de cette journée par Annie Massoni


           Le mercredi 31 mai ce sont 11 participants qui se retrouvaient dès le matin pour une sortie découverte du patrimoine.
Le groupe au musée avec la guide (debout au centre) - photo JML
Premiére étape, à Charmes sur les bords de la Moselle avec la visite guidée de l’Écomusée du Battant. Ce Battant, le plus ancien site industriel de la ville est installé au « fil de l’eau » sur le canal des Moulins, derrière l’ancienne brasserie. En préambule une vidéo, puis la visite débuta avec un guide fort sympathique, qui nous apprit que les lieux furent d’abord un foulon (1580) auquel succéda une blanchisserie (1860). Un atelier mécanique tourna jusqu’en 1982. Il abrite encore de nombreuses machines (tours, perceuses...), une forge fonctionnant à la vapeur, la chaudière étant au bois, puis à l’électricité. La sévérité du règlement fut rappelée par le guide, grâce à quelques anecdotes. En 1894 fonctionna également une usine électrique. Guy profita de la visite de la partie scierie, pour donner à notre guide la dernière « Lettre des amis de La Hallière »  à notre guide tout en l’invitant à « notre » Haut-Fer...
Mais l’heure était venue de rejoindre le restaurant le Carpinien où l’excellent repas fut apprécié par tous, tant par sa qualité que par sa présentation et suscita des compliments  à la patronne.
L’après-midi, un autre guide nous attendait à Thaon pour la visite du musée situé au 3ème étage dans l’ancienne maison des sœurs Bernadette. Dans une grande salle gérée par une association, sont rassemblés tous les trésors de la ville. En premier, la femme à barbe, Clémentine Lefait, à la forte pilosité à l’adolescence, suite à un pari (5 francs) elle se laisse pousser la barbe ; elle va devenir un phénomène de foire, les nombreuses photos en témoignent. Elle se mariera et tiendra même un bar dans la ville.
        On découvre ensuite toute l’histoire de l’entreprise BTT (Blanchisserie, Teinturerie thaonnaise) créée en 1874 par un industriel alsacien protestant Armand Lederlin. Son fils, Paul poursuivra l’activité qui connut  jusqu’à 3000 salariés ! Comme pour Amos, le paternalisme avait toute sa place, puisque beaucoup de cités, maisons, foyer, école furent construits…Il y eut même une clique au sein de l’usine. Celle-ci ferma définitivement ses portes en 2003.
Pour finir, on découvre l’histoire de la communauté des sœurs Bernadette. Celles-ci ont marqué l’histoire religieuse et sociale de la ville pendant plus d’un siècle. Que fut l’originalité de la méthode Bernadette ? Poussées par le curé de Thaon, elles ont rendu l’apprentissage du catéchisme plus vivant, plus compréhensible, en l’enseignant par de multiples dessins. Sœur Marie Jésus qui avait des dons en réalisa des centaines qui ont constitué une méthode révolutionnaire s’exportant dans plus de 50 pays. On y admire aussi dans des vitrines des broderies et plein d’autres choses…. Les sœurs ont créé une chapelle dans l’étage sous le grenier, en fabriquant tout avec leurs propres moyens, décors compris … Tout est encore en parfait état.
Au retour, un petit coup d’œil à la Rotonde (sans descendre de voiture) et à son parc ombragé avant de rentrer.
Annie Massoni


Album photos de la journée - cliquez sur le lien






  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire